Travaux : comment choisir le bon niveau laser ?

Que l’on souhaite avoir des murs bien droits, des carreaux bien alignés ou encore une paroi bien uniforme, il est impératif d’utiliser un niveau laser. Entre l’offre pléthorique qu’il y a aujourd’hui sur le marché, il est bien souvent difficile de retrouver le modèle adapté à l’utilisation que l’on souhaite en faire. Voici quelques conseils pour bien choisir son niveau laser en fonction des travaux à réaliser.

Qu’est-ce qu’un niveau laser ?

 

Outil indispensable aussi bien pour les bricoleurs professionnels qu’amateur, le niveau laser est un appareil électronique permettant d’obtenir des mesures fiables et précises. Grâce à son pointeur qui émet un faisceau lumineux, l’appareil matérialise des repères aussi bien sur une surface horizontale ou verticale, ce qui permet d’avoir un tracé précis à suivre.

L’appareil peut s’utiliser aussi bien en intérieur ou en extérieur et a une portée pouvant aller de 15 à 100m. Il s’adapte à toutes les utilisations que cela concerne le nivelage d’une surface, la pose d’un faux plafond, la remise à niveau du sol pour la pose d’un carrelage ou encore la pose de plâtre sur les murs et permet un alignement parfait.

À chaque type de travaux son niveau laser

 

Pour les travaux en intérieur comme la pose de carrelage ou de faux plafond, il est intéressant d’opter pour un niveau laser à croix qui émet deux lignes avec un angle de 90°. Pour la pose de cloisons et de séparations en isorel, le niveau laser à point est recommandé, car il émet des points, permettant ainsi d’avoir une idée de l’équilibre de la surface à travailler. Pour la pose de plinthes ou de moulures au plafond, on choisira un niveau laser à ligne qui émet une ligne droite qu’il suffira de suivre pour la pose des moulures.

Pour les travaux en extérieur, il est judicieux d’opter pour un niveau laser rotatif à 360°. Comptant parmi les modèles les plus utilisés par les professionnels, ce type d’appareil est tout particulièrement indiqué pour les travaux de nivellement et de comblement ainsi que pour les travaux de grande envergure comme la pose d’un terrassement. Assurant un tracé précis et stable, le laser rotatif peut gagner en performances grâce à l’utilisation d’un trépied qui lui assure une bonne stabilité, et ce, quelles que soient les conditions. On pourra également utiliser des lunettes de vision pour mieux percevoir le tracé laser, surtout en extérieur, ou une mire télescopique pour la prise de mesures à distance.

Auteur: Franck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *