Préparer sa motorisation de portail

Malgré un rythme de travail effréné, certains foyers arrivent à trouver du temps pour les activités familiales du dimanche. Ils rénovent leurs maisons en adoptant une nouvelle peinture murale, choisissent d’installer un nouveau portail motorisé pour leur faciliter la vie. Cependant, cette dernière est assez complexe. Il est essentiel de mettre les points sur les I puis avoir acquis quelques bases en bricolage.

Estimer la place nécessaire

Vous avez un penchant pour le portail automatique ? Ce type de portail automatisé accorde plusieurs avantages à son propriétaire. Cependant, pour mettre en place ce mécanisme à l’entrée de l’allée de son jardin, il faudra compter un espace de 6 m sur 3 m. C’est la surface minimum si l’on tient à ce que l’ouverture et fermeture de la porte d’entrée aluminium se fasse sans encombre. Si votre propriété résidentielle n’est pas encore clôturée, c’est la meilleure solution d’automatisme de portail kit qui soit. Autrement, rabattez-vous sur le portail battant ou la motorisation enterrée.

Sélectionner le matériau du portail

Comme pour la fabrication de pergola ou de chaises de jardin, plusieurs choix s’offrent aux intendants en termes de matériaux. Les plus connus sont les métaux. Il peut s’agir d’acier, de portail en fer ou encore d’aluminium. Malgré une forte densité, le portail alu est très apprécié pour son côté léger, customisable et résistant aux intempéries. Son fonctionnement ne nécessite aucunement l’usage de moteur portail électrique ultra puissant, et c’est le portefeuille du propriétaire qui va en profiter. Toujours pour sa légèreté, le PVC est aussi prisé des utilisateurs. Il présente l’avantage d’être facilement entretenu en plus d’être le moins cher sur le marché. Cependant, il peut être aisément sujet à des rayures. Quant au bois, cette matière noble par excellence que nous adorons tous dans nos intérieurs, il est assez pesant donc requiert l’intervention d’un moteur faac performant. Quitte à en choisir un, autant opter pour du bois au label FSC qui est une garantie de contribuer au respect de l’environnement.

Prévoir les piliers

La plupart des marchands mettent leur portail aluminium en vente, et ce, sans fournir les piliers en guise de supplément. Ainsi, l’acheteur aura à débourser une somme supplémentaire s’il souhaite en bénéficier. Or, ces poteaux sont essentiels dans le montage. Quitte à investir, il est préférable de se tourner vers les modèles soit en acier soit en pierre. Néanmoins, pour un portail came automatisé tendance, il n’y a pas mieux que le modèle en gabion que vous pourrez personnaliser à votre guise.

Et les fondations ?

Que l’installation soit faite soi-même ou qu’elle ait été faite par les professionnels d’une entreprise en construction, les fondations en béton cellulaire restent impératives dans le processus. C’est la base même des rails sur lesquels se glissera le portail coulissant. Aussi, elles sont indispensables lorsque vous penserez à poser les futurs piliers. Mal exécutée, la solidité de votre dispositif sera mise en jeu donc sa résistance sur le long terme. Si vous n’êtes pas rassuré dans cette étape, engagez un professionnel.

 

 

Auteur: Franck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *