Décapage de surfaces en bois : pour quelle méthode opter ?

Pour vos bricolages maison nécessitant le décapage de surfaces en bois, la question se pose : pour quelle méthode opter ? Le choix dépend de plusieurs facteurs : le type de support à travailler, ses dimensions, son essence, son aspect, son amovibilité ou encore vos moyens. Pour vous aider à trouver la meilleure technique adaptée à vos besoins, suivez le guide :

Le sablage pour les surfaces résistantes

Le sablage est réservé aux surfaces en bois les plus résistants. Il consiste à projeter du sable selon le calibre de votre choix à l’aide d’un pistolet de sablage à haute pression. Cette méthode est efficace pour dégrossir des poutres ou des façades par exemple. Par contre, elle est inadaptée pour des travaux minutieux sur du bois fragile comme un parquet ou des escaliers. En effet, le sablage est une technique de décapage agressive, le sable étant propulsé à près de 700 km/h.

Le ponçage manuel pour le respect du bois

Beaucoup s’accordent sur le fait que le ponçage manuel constitue la méthode de décapage qui respecte le plus le bois, que ce soit en termes de structure ou d’assemblages. Toutefois, cette méthode prend énormément du temps, car il faut frotter le support à travailler avec du papier abrasif en commençant avec un modèle à gros grains, puis à très gros grains, pour enfin terminer avec du papier à grain de plus en plus fin en vue d’obtenir un toucher bien lisse.

Le décapage thermique pour la rapidité

Le décapage thermique consiste à chauffer la finition du bois (cire, peinture, vernis) à l’aide d’un appareil portatif qui utilise de l’air brûlant. Cette technique est très rapide, mais il roussit le bois et le ramollit. Il nécessite donc une grande minutie au risque de brûler la surface en bois à travailler. Le décapage thermique est peu recommandé si vous souhaitez conserver la teinte d’origine de votre bois. Aussi, veillez à vous protéger en vous équipant comme il se doit lors de la manipulation du dispositif de décapage thermique.

Les décapants naturels pour la santé et l’environnement

De nombreux fabricants proposent aujourd’hui des décapants à base d’essences naturelles. Ces produits sont plus adaptés pour la santé et pour l’environnement et ne représente que peu danger lors de leur manipulation. Toutefois, les professionnels s’accordent sur le fait qu’ils sont peu efficaces par rapport aux produits conventionnels chimiques. Pour des travaux minimes de décapage, leur usage convient. Toutefois, sur de grandes surfaces, la tâche risque d’être ardue.

L’application de soude pour certains bois

Ce moyen de décaper une surface en bois est économique et efficace sur les peintures, les cires et certains types de vernis. La soude est capable d’éliminer plusieurs couches à la fois en peu de temps, mais il faut éviter de le laisser trop longtemps au contact du bois au risque d’en assombrir la teinte et d’en abîmer les fibres. La soude s’utilise pure ou diluée à l’éponge. Il faut laisser agir une petite dizaine de minutes avant de rincer abondamment pour neutraliser l’action du produit. Il faut ensuite laisser sécher plus de 4 semaines avant de pouvoir appliquer une nouvelle finition.

Auteur: Franck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *