Appréciez votre séjour balnéaire à Oman

Appréciez votre séjour balnéaire à Oman

Faites le plein de plaisirs balnéaires à Oman entre avril et octobre, lorsque le soleil ne brûle pas. Les rencontres sous-marines autour des îles de Daymanyiat et les séjours les pieds dans l’eau dans les clubs de la région du Dhofar sont quelques idées exquises pour revenir pleinement satisfait de son voyage.

Découvrez les richesses sous-marines d’Oman le temps d’un séjour balnéaire

Mettez le cap plein nord dans la région côtière d’Al-Batina pour rejoindre l’archipel de Daymanyiat depuis son petit port. Dans le golfe, ces îles dépendantes de la région de Mascate sont un formidable terrain de jeu pour le plongeur en vacances a Oman. La traversée d’une demi-heure ne rebute pas les passionnés d’excursions subaquatiques.

Autour des îles, les tombants rocailleux offrent une très bonne visibilité jusqu’à une vingtaine de mètres de profondeur. Les raies, les barracudas et les platax colonisent les récifs. Une douzaine de spots de plongée abritent également le requin-baleine et une centaine d’espèces de coraux durs et mous. Les 9 îlots inhabités dans la Réserve naturelle de Daymanyiat sont aussi le sanctuaire d’oiseaux migrateurs protégés.

Détente et farniente en vacances balnéaires à Oman

Dans le Golfe arabique, au sud du Sultanat d’Oman, Dhofar est une région fréquemment visitée par les moussons du Sud-ouest qui estompent considérablement les chaleurs estivales. Blottie contre la chaîne de Zafar, cette région abrite d’innombrables cascades qui se jettent depuis les hauteurs des wadis. Le séjour à Oman avec à la clé le trio mer, soleil et plages peut s’écouler à Salalah, ville principale du Dhofar. Établie sur une côte longue de 40 kilomètres, Salalah affiche ses maisons blanches caractéristiques dans son quartier portuaire très animé.

À l’est du centre-ville, les plages blanches sont entourées de cocotiers. Quelques sites archéologiques classés au patrimoine mondial par l’UNESCO offrent à la visite quelques-uns des plus anciens vestiges d’Oman pour étoffer le séjour. À 180 kilomètres au nord de Salalah, l’ancienne oasis de Shisr qui aurait été occupée dès l’an 1300 av. J.-C., témoigne de l’histoire des caravaniers qui acheminaient l’encens vers le port de commerce de Sumhuram depuis les hauts plateaux d’Oman.

Auteur: pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *